Traceroute visuel : à quoi ça sert (et ne sert pas) ?

Traceroute a été inventé en 1987 par Van Jacobson, l'un des principaux architectes de TCP/IP, comme moyen de trouver les chemins possibles, ou routes, que les paquets empruntent sur un réseau IP. En même temps, traceroute mesure la vitesse des paquets et repère les retards qui pourraient indiquer des problèmes de réseau.

Traceroute est une méthode de mesure plus détaillée qu'un simple ping. Ping permet de déterminer si le périphérique ou le point de terminaison est joignable et indique le temps d'aller-retour final entre la source et la destination. Traceroute, en revanche, montre l'itinéraire et la vitesse d'un paquet sur le réseau, en incluant tous les points de passage. Cela permet de visualiser les performances globales du réseau et d'identifier les segments qui sont rapides, ceux qui sont lents et ceux qui peuvent présenter des dysfonctionnements importants. Si suffisamment de paquets sont perdus, traceroute en conclut qu'il y a une erreur de connexion.

Visual Traceroute, comme son nom l'indique, propose une visualisation du réseau ou une vue cartographique de celui-ci, ainsi que de tous les chemins que le paquet traverse. Des précisions sur les segments sont apportées. Cela comprend les routeurs, les commutateurs et autres périphériques réseau. À la différence d'un simple ping, Visual Traceroute détaille chaque étape du voyage du paquet avec le nom de l'étape, son adresse IP, le temps qu'il a fallu pour aller d'une étape à l'autre, et enfin le temps de parcours total.

Traceroute, ou plus communément aujourd'hui, Visual Traceroute, est un outil de diagnostic réseau clé pour trouver, identifier et isoler les problèmes de connectivité, qu'il s'agisse de défaillances de segments ou de goulets d'étranglement - mais ce n'est pas la seule méthode. Visual Traceroute n'est qu'une partie d'un arsenal robuste de surveillance réseau. Il peut également être utilisé pour obtenir une vue d'ensemble de l'architecture du réseau afin d'orienter les efforts de sa modernisation.

Souvent, un gestionnaire réseau, ou toute personne remplissant ce rôle, utilisera un ping pour vérifier que le réseau ne présente pas de problèmes tels qu'un segment qui ne répond pas ou autres problèmes de latence. Ensuite, l'étape suivante consiste en une visualisation plus détaillée via Visual Traceroute, qui peut montrer où se situe exactement le problème dans le réseau.

Visual Traceroute dans le cadre d’une solution de surveillance réseau

Comme pour ping, traceroute peut être utilisé comme un outil de diagnostic autonome. Cela signifie que le gestionnaire réseau doit d'une manière ou d'une autre savoir qu'il y a un problème, avoir une idée générale de l'endroit où il se situe, et invoquer Traceroute pour trouver plus d'informations. Il est préférable de disposer d'une solution de surveillance réseau qui inclut déjà Traceroute, qui peut l'invoquer automatiquement en cas de besoin ou même l'exécuter régulièrement sur des parties définies du réseau ou des périphériques, qui crée des alertes exploitables et qui établit enfin des rapports sur ses résultats dans des cas spécifiques et sur une période donnée.

Une bonne solution de surveillance réseau ne se contentera pas d'alerter le gestionnaire de l'existence d'un problème, elle émettra automatiquement un Traceroute vers le segment ou le dispositif problématique, puis alertera le gestionnaire.

Les Traceroutes ne sont pas seulement invoqués lorsqu'il y a des problèmes, ils peuvent aussi être exécutés régulièrement pour vérifier l'état d'un appareil ou du réseau, et montrer les performances et les problèmes/erreurs au fil du temps. Lorsque des erreurs sont repérées, un gestionnaire réseau peut examiner en détail tous les sauts avec les noms d'hôtes, les adresses IP et les temps de réponse, ainsi qu'une description du problème sous-jacent, afin de prendre les mesures appropriées.

Le responsable informatique peut également spécifier les dispositifs et les zones du réseau à suivre avec Traceroute, et ce pour telle ou telle période.

Lacunes de traceroute

Traceroute est loin d'être parfait, et ne devrait pas être la seule méthode que vous utilisez pour superviser votre réseau. D'une part, Traceroute découvre les chemins au niveau de l'interface, mais ne peut le faire au niveau du routeur. Traceroute peut également être bloqué par les équilibreurs de charge de trafic et ne pas être capable de discerner le véritable chemin des paquets. Traceroute a également des difficultés à suivre les chemins asymétriques du réseau, lorsque le trafic emprunte un chemin à l'aller et un chemin différent au retour.

WhatsUp Gold et Visual Traceroute

Avec WhatsUp Gold, Visual Traceroute est l'un des nombreux outils de diagnostic réseau. Grâce à son interface à onglets multiples, il est facile de configurer et d'exécuter différents processus de suivi du routage, et ce, simultanément. Pour plus de souplesse, le personnel informatique peut choisir le protocole réseau (TCP, UDP ou ICMP, par exemple), puis sélectionner les paramètres dédiés pour les ports source et de destination. Pour faciliter les choses, WhatsUp Gold propose un mode automatique pour les ports source et de destination.

Des seuils peuvent être fixés pour des performances bonnes, marginales ou mauvaises. La solution peut également spécifier la durée du voyage du paquet, le délai d'attente, ainsi que le temps de vie maximal (TTL), ainsi que le nombre de pings par TTL.

Le traceroute continu ou soutenu est également possible, car les administrateurs peuvent spécifier la période pendant laquelle la traçabilité est exécutée.

WhatsUp Gold rapporte également les données relatives à tous les sauts trouvés, leur adresse IP et leur nom d'hôte, le pourcentage de paquets, la latence minimale, maximale et moyenne, l'écart type, les paquets perdus, reçus, envoyés, le dernier numéro de paquet et le numéro de système autonome. Il gère les traces ICMP et les protocoles TCP et UDP.

Alors que Visual TraceRoute accélère l'isolation et l'identification des goulets d'étranglement et des défaillances de segments, vous pouvez également passer à WhatsConnected et obtenir une visibilité totale de la topologie du réseau, ainsi que des configurations des périphériques et des VLAN.

Caractéristiques de Traceroute WhatsUp Gold

  • Visualisation des données de traçage en temps réel à l'aide de la carte de topologie
  • Réalisation de suivis avec les protocoles ICMP, UDP et TCP
  • Isolation des défaillances de segments et des goulets d'étranglement de la bande passante
  • Identification des temps de réponse, noms de domaine saut par saut
  • Réalisation de plusieurs tracés simultanément
  • Exécution de tracés continus, temporisés ou ponctuels

WhatsUp Gold peut également :

  • Comprendre la connectivité de port à port sans avoir à se rendre dans le placard de câblage
  • Suivre et documenter en permanence l'évolution de votre réseau
  • Automatiser la documentation et l'inventaire du réseau
  • Suivre les associations entre les serveurs physiques et les ressources virtuelles
  • Déterminer quel périphérique est à l'origine d'un problème réseau
  • Localiser les périphériques réseau oubliés avec ou sans adresse IP
  • Découvrir les informations relatives au système d'exploitation, aux correctifs et à la configuration
  • Exécuter des tests de performance réseau en continu et en temps réel

Pour tester et découvrir plus de fonctionnalités de notre logiciel de supervision réseau, téléchargez notre essai gratuit de 14 jours !

Démarrez avec WhatsUp Gold

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

Recevez les plus récents billets de notre blog dans un e-mail mensuel.

<p class='-pt2 -m0'>Thanks for subscribing!</p> Loading animation

Comments
Comments are disabled in preview mode.